26/08/2019

La meilleure autoradio vous conduit à la securit.

Vous pouvez conduire en France avec un permis de conduite étranger. L’obtention d’un permis de conduite français s’imposera toutefois au bout d’un certain temps pour certaines nationalités. La procédure à suivre peut fort heureusement être assez simple si certaines conditions sont remplies.

Utiliser un permis de conduite étranger en France

Conduite avec un permis étranger et échange de permis

La France reconnaît les permis de conduire délivrés par un grand nombre de pays dans le monde. Les conducteurs étrangers peuvent utiliser leur permis de conduite étranger en France. Ils devront toutefois obtenir un permis de conduite français dans les 12 mois suivant leur arrivée. Les permis de conduite étrangers deviennent en effet nuls un an après la date de résidence.

Pour obtenir un permis de conduite français, les individus de nationalité étrangère ont deux options. La première est d’échanger leur permis de conduite étranger contre un permis français. La deuxième est de passer l’examen de conduite pour avoir le permis en France. Cette deuxième option s’applique dans le cas où la personne concernée n’a pas encore eu son permis dans son pays d’origine.

Utilisation d’un permis étranger sur une durée illimitée

Cette mesure s’applique aux personnes de toutes les nationalités.  Les seules exceptions sont les citoyens de l’Union européenne (UE) ou de l’Espace Economique Européen (EEE). Cela inclut l’Islande, la Norvège, le Liechtenstein et la Suisse. Les permis obtenus dans ces pays peuvent en effet être utilisés en France pour une durée illimitée.

Voir également : Les listes des pays qui ont de permis à point en Europe.

Cette prérogative est toutefois assujettie à quelques conditions. D’abord, la licence doit être valide et ne comporter aucune approbation, restriction, suspension, etc. Ensuite, il faudra être au-dessus de l’âge minimum pour conduire en France. Le barème est établi à 18 ans pour les voitures. Enfin, il faudra respecter les restrictions légales en matière de santé, telle que le port de lunettes de vue.

Les conducteurs concernés par le cas d’exception peuvent toutefois échanger leur permis par un permis français s’ils le souhaitent. Cette mesure devient toutefois obligatoire s’ils perdent des points (permis à points) sur leur permis après avoir commis un délit.

Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php